Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence de l'Europe, Agence immobilière SAINTES 17100

Notre revue de presse du marché immobilier "Saintais"

Publiée le 07/01/2019

SAINTES, décomplexée !

 

« Une année 2018 dynamique en termes de nombre de transactions immobilières réalisées, des acheteurs présents et motivés, un prix de vente stable, les délais de vente à 3 mois, hausse de l’investissement locatif qui n'est pas en berne, petit bémol sur le faible nombre de ventes à destination des primo-accédants de moins de 30 ans »

« Un marché immobilier « Saintais » en très bonne santé qui reste calé sur l’habitation principale. Des délais de vente à 3 mois ».

Une hausse du nombre de ventes de près de 25% par rapport à l’an dernier. SAINTES reste un marché immobilier d’habitation principale à 84% des transactions faites.

L’année a été propice à devenir propriétaire tant que les montants moyens d’acquisition sont inférieurs à la somme accordée par les banques pour une mensualité de 1000 € sur 20 ans.

L’investissement locatif n’est pas en berne et représente 15% des ventes.

Le temps nécessaire pour aboutir à une vente s’est considérablement raccourci pour s’établir à 92 jours contre 126 en 2017. Ce qui place Saintes au niveau de la moyenne nationale.

« Des acheteurs qui viennent de Saintes mais aussi de toute la France ».

1 vente sur 2 est faite à un acheteur déjà résident dans la communauté de communes.

Saintes attire donc des acheteurs provenant de tout l’hexagone (Lille, région parisienne, centre de la France, Nice…). Et même si la ville ne demeure pas un premier choix de destination selon nos clients, elle devient un choix de raison et remporte souvent le match avec des villes comme Royan, Cognac, ou Saint Jean d’Angely.

Le marché immobilier demeure accessible et maitrisé, la ville jouit d’un dynamisme en termes de commerces et culturel, sa position géographique idéal entre La Rochelle et Bordeaux, et proche des plages de la cote royannaise.

Les acheteurs primo-accédants de moins de 30 ans occupent 10% des ventes (13% en 2017) contre 20% au niveau national. La majorité de nos ventes reste orientée vers les 30-50 qui occupent 43% des ventes, le plus souvent employés, ouvriers, commerçants ou artisans (53%) et les plus de 50 ans représentent 42%, dont 21% de retraités.

Des maisons d’habitation de trois chambres d’une surface habitable de 116m2 en moyenne.

« Le prix de vente moyen au m2 des maisons individuelles est en légère baisse par rapport à l’année 2017 ( - 0,5%) ; mais la surface habitable augmente pour passer de 108m2 à 116m2.

Ainsi le prix de vente est de 138 000€ en moyenne soit 1179€/m2.

S’agissant des appartements, le plus souvent destiné à un investissement locatif (60%), le prix moyen est établi à 82500€ pour une surface habitable moyenne de 63m2 (1310€/m2).

La demande de logements locatifs reste supérieure à l’offre même si le nombre de biens vendus au titre de placement a baissé de 8% sur l’année.

Les perspectives.

Le marché tourne résolument à un régime soutenu. Galvanisée par les conditions de crédit, la demande est là et exerce une pression sur les prix qui augmentent sensiblement. L’activité se stabilise mais à un haut niveau.

La fin de cette période faste en concrétisations de projets immobiliers est-elle proche ?

Tant que les taux se maintiennent à un bas niveau et que les établissements bancaires conservent des conditions d’octroi de prêts souples, le marché immobilier peut continuer à battre son plein.

 

Notre actualité