Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence de l'Europe, Agence immobilière SAINTES 17100

Pourquoi passer par un courtier en prêts immobiliers ?

Publiée le 18/10/2015

Que votre projet soit récent ou que vous ayez déjà essuyé un refus de votre banquier, vous êtes de plus en plus nombreux à opter pour cet intermédiaire afin d’obtenir un moyen de financement. On estime que 23 % des Français sont prêts à faire appel à un courtier plutôt qu’à une banque pour obtenir un crédit immobilier (TNS Soffres/septembre 2011). Mais si la profession se porte bien, elle reste cependant un peu intimidante pour bon nombre. Quid du métier et des avantages à passer par un courtier ?

Quelle est sa mission ?

Par définition, le courtier en prêts immobiliers est le chaînon entre vous, qui souhaitez emprunter pour un achat immobilier, et les banques, qui proposent diverses sortes de produits. Et de fait, plus il connaît les offres des banques, plus il aura de chance de dénicher un meilleur taux aux conditions correspondant à votre train de vie. Clément Menut, gérant de Court’ea Crédits à Grenoble, nous conseille : « N’hésitez pas à vérifier ses références et à de demander quelles sont les banques et organismes de crédits avec lesquels il travaille ». Plus qu’un négociateur, il se pose également en expert concernant les aides d’état dont vous pouvez bénéficier et vous permet d’y voir plus clair parmi les mécanismes de prêts bancaires.

Des taux proposés vraiment plus attractifs ? D’autres frais négociés ?

C’est bien pour cela que les gens font appel à lui ! Plus le courtier engage de nouveaux clients vers un produit bancaire précis, plus il est à même de négocier un taux bas, estimé à environ 0,25 % en dessous des conditions octroyées au grand public. Il peut aussi supprimer les pénalités en cas de remboursement anticipé. Rien ne l’empêche non plus de négocier l’assurance liée au crédit puisque la loi Lagarde, votée en 2010, vous permet de faire jouer la concurrence dans ce domaine. Vous n’êtes pas obligé de souscrire l’assurance proposée par votre organisme bancaire et en choisissant un autre établissement, vous pouvez même faire une économie de l’ordre de 60 %. Cerise sur le gâteau, les délais d’attente sont globalement plus courts et votre dossier sera traité plus rapidement.

Quelles sont mes garanties ?

Chaque courtier possède un statut d’intermédiaire en opération bancaire et reste couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle. En outre, depuis juillet 2010, les courtiers doivent être enregistrés auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), adossée à la Banque de France. Enfin, pour vous prémunir de tout acte frauduleux, gardez bien en tête que conformément à la loi, aucune avance ou chèque de caution ne peut vous être demandé. Jusqu’à acceptation de votre dossier, vous n’aurez rien à payer. « Confier la réalisation de votre crédit est un gage de confiance important, vous serez plus serein si le courtier vous est recommandé par un ami ou une connaissance. Faites marcher votre réseau ! », ajoute Clément Menut.

Et si faire appel à un courtier ne vous coûtait pas 1 euro ?

Comme nous l’explique Clément Menut, « tous les courtiers sont rémunérés par les banques avec lesquelles ils passent des conventions». Ce que le grand public ne sait pas, c’est qu’il existe « deux grandes familles de courtiers. Les premiers, souvent de grands réseaux nationaux, présentent des honoraires de 400 à 1 500 euros selon la complexité du dossier. Du côté des structures, pour la plupart locales, le service est proposé gratuitement au client. » Plus simple, plus compétitif, voire gratuit, les courtiers en prêts immobiliers ont le vent en poupe pour le plus grand plaisir des futurs acquéreurs.

 

Sources : Blog logic-immo.com

 

Notre actualité